La FSPJ remporte avec easyvote le Prix du fédéralisme 2021

Le jury a plébiscité le projet easyvote, de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ. Doté de 10’000 francs, le Prix du fédéralisme 2021 a été remis aujourd’hui à l’équipe d’easyvote, lors de la Conférence nationale sur le fédéralisme, à Bâle.

Communiqué de presse

L’année 2020 à la FSPJ

Qu’est-ce qui a fait bouger la jeune génération en 2020 ? Le climat, la prévoyance vieillesse, les élections aux États-Unis ? Même si la participation politique dans l’espace public a largement été entravée, la FSPJ n’est pas restée les bras croisés. Où avons-nous été actif-ve-s et qu’avons-nous accompli ? Vous le découvrirez dans le rapport de performance 2020Le rapport financier 2020 est également disponible en ligne.

Les rapports de performance au format papier sont disponibles sur commande auprès de Sheila Glasz, responsable Communication, à l’adresse sheila.glasz @ dsj.ch.

 

Votations du 13 juin

Plus que deux semaines à peine avant les votations fédérales du 13 juin. Nous nous prononcerons au sujet de l’initiative pour une eau potable propre, l’initiative pour l’interdiction des pesticides de synthèse, la loi sur le CO2, la loi Covid-19 et la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT).

Les brochures ont, elles aussi, été rédigées, mises en page, imprimées et envoyées. À présent, elles aident les jeunes de toute la Suisse à se forger une opinion sur les objets, qu’ils soient fédéraux ou cantonaux. Les explications neutres et facilement compréhensibles ainsi que les vidéos easyvote sur les objets fédéraux sont disponibles sur le site web d’easyvote et sur YouTube. Vers la playlist.

Comme à son habitude, l’équipe d’easyvote a laissé la parole à de jeunes politicien-ne-s : dans le cadre d’un Polittalk digital, Virginie Cavalli (Jeunes Vert'libéraux Suisse, favorable) et Damien Rey (Commission des jeunes agriculteurs de l'USP, contraire) ont débattu au sujet de l’initiative pour une eau potable propre. Vers la vidéo

 

Vivre la politique – engage.ch pour le degré secondaire I

Vivre la politique – c’est possible ? Pour nous, la réponse est oui – grâce aux Ateliers engage.ch adressés aux écolier-ère-s du degré secondaire I. Dans le cadre de workshops d’une demi-journée, les jeunes en apprennent davantage sur les structures politiques de la Suisse et de ses communes. De plus, ils et elles découvrent les formes de participation à leur disposition. Enfin, les écolier-ère-s développent leurs idées et souhaits. Ils et elles peuvent ensuite en discuter directement avec un-e politicien-ne communal-e présent-e dans la salle de classe. Ainsi, les Ateliers engage.ch favorisent non seulement le savoir-faire politique, mais renforcent également la motivation et la capacité d’agir des plus jeunes. Au cours des dernières années, plus de 1000 écolier-ère-s des cantons de Berne, Saint-Gall et Zurich ont déjà pu faire l’expérience de la politique dans leurs salles de classe.

Plus d’informations sur les Ateliers engage.ch « Vivre la politique »

 

« La Suisse ne doit pas réinventer la roue » – bilan de la Conférence Civic Tech 2021

La Conférence Civic Tech a été une réussite riche de contenus variés et passionnants. La table ronde (photo) a souligné le fait que, pour la Civic Tech aussi, de nombreuses solutions venues de la Suisse ou de l’étranger pouvaient être reprises et appliquées. 

Raté la Conférence ? Aucun problème ! Les parties les plus importantes du programme peuvent être revisionnées ici. La Boîte à outils de la démocratie numérique vaut également le détour. Vous y trouverez de nombreuses solutions de démocratie numérique – afin de ne pas devoir réinventer la roue ! La prochaine Conférence Civic Tech aura lieu le 3 mai 2022. N’oubliez pas de l’inscrire dans vos agendas !

 

Organes politiques : quelle proportion de femmes ?

Quelle part les femmes représentent-elles au sein des organes politiques ? Cette proportion varie fortement selon l’échelon fédéral. Si la part de femmes siégeant au Conseil national après les élections de 2019 s’élève à 42 %, elle n’atteint que 31,8 % en moyenne au sein des parlements cantonaux. Un changement est-il aussi en cours à cet échelon politique ? Depuis le 18 avril 2021, le Grand Conseil du canton de Neuchâtel est le premier parlement cantonal de toute la Suisse à avoir une majorité de femmes. Dans notre dernier article de blog, nous nous intéressons de plus près à ce cas. De plus, nous nous penchons sur l’attractivité des fonctions de milice pour les jeunes femmes.

Le Politlunch qui aura lieu le 9 juin 2021 de 12h15 à 13h15 sera également consacré à cette thématique. Maria Eugster-Breitenmoser prendra notamment part au débat. Elle était présente lorsque Appenzell Rhodes-Intérieures a été le dernier canton à introduire le droit de vote pour les femmes en 1990, suite à une décision du Tribunal fédéral. Parmi les autres invités se trouvent Bérénice Georges, une jeune conseillère générale du canton du Valais, et le professeur Reto Steiner, directeur de la ZHAW School of Management and Law. Les dernières infos sur le Politlunch sont disponibles ici.

 

Nouvelle édition de la Formation de direction jeunesse+politique

Le 16 août 2021 marquera le lancement de la nouvelle édition de la Formation de direction jeunesse+politique. Cette formation s’adresse aux membres de parlements et conseils des jeunes ainsi que d’autres organisations en lien avec la politique. La formation est dite « de direction » car elle est réservée aux participant-e-s occupant un poste de dirigeant-e, comme président-e ou membre du comité.

La formation s’organise autour de quatre week-ends de workshops, chacun consacré à une thématique. Les workshops sont animés par des personnes expérimentées, qui partagent leurs connaissances pratiques et donnent de précieux conseils. Un autre aspect central de la formation est l’échange entre les participant-e-s, qui, en raison de leurs fonctions similaires, se trouvent souvent confronté-e-s aux mêmes questions et défis. Lara Atassi, présidente du Parlement des Jeunes Genevois, a participé à la Formation de direction l’année dernière. Elle témoigne : « La Formation de direction J+P me donne des outils pour m’analyser en tant que jeune engagée. Cela me permet d’améliorer mon travail en tant que dirigeante d’association et ambassadrice de la jeunesse. »

Intéressé-e ? Vous trouverez plus d’infos sur notre site webLes inscriptions sont ouvertes du 14 juin au 11 juillet.

La FSPJ et les parlements des jeunes dans les médias

  • Dans le podcast de Radio Cité Genève, Ira Differding, cheffe du domaine engage.ch, parle de l’engagement des jeunes et des parlements des jeunes. Vers le podcast
  • Dans l’émission « Filo diretto », Lara Tarantolo, cheffe du domaine easyvote, et Alice Zollinger, collaboratrice Relations à la clientèle easyvote, présentent easyvote et parlent de l’éducation à la citoyenneté ainsi que de l’impact des parlements des jeunes. Gabriele Scilipoti, du Consiglio Cantonale dei Giovani, est également présente dans l’émission pour présenter son parlement des jeunes. Vers l’émission
  • La Commission de jeunes du Canton de Vaud a créé une campagne publicitaire pour recruter de nouveaux membres. Mehdi Mesbah présente la campagne et le parlement des jeunes. Vers l’émission
  • À Baden, un nouveau parlement des jeunes a été créé. Vers l’article
  • À Nyon, les jeunes entre 16 et 18 ans ont déjà pu participer à plusieurs votations à titre consultatif. À présent, le CdJ du district de Nyon souhaite étendre le projet à tout le district. Vers l’article
  • Le Jupa Aargau a un nouveau président : Cedric Mayer succède à Samuel Hasler. Vers l’article

Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ est le centre de compétences politiquement neutre pour la participation politique et l’éducation civique des jeunes et jeunes adultes.

Avec les offres youpa, la FSPJ soutient les parlements, conseils et commissions des jeunes en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et en encourage la création. En outre, grâce au programme easyvote et au projet engage.ch, elle renforce de manière ciblée la participation politique et l’éducation civique des jeunes. Ces derniers ont ainsi l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions. 

Le domaine Fondements de la participation politique (FPP) permet à la FSPJ de favoriser l’amélioration des conditions-cadres de participation des jeunes à la vie politique en menant des recherches, en échangeant des connaissances spécialisées et en représentant des intérêts.

Toutes ses activités sont placées sous la devise « Par les jeunes pour les jeunes ».

Updating Mai 2021

lire

s'abonner