Conférence Civic Tech 2021 : Les inscriptions sont ouvertes

De la place du village numérique au budget participatif, en passant par une consultation électronique, il existe aujourd’hui d’innombrables possibilités de participer à la vie politique en ligne. Toutefois, les nombreux projets variés dans le domaine de la Civic Tech sont encore en partie trop peu connus. C’est avec plaisir que nous vous invitons à la Conférence Civic Tech, qui aura lieu le 4 mai 2021 de 13h30 à 17h30. Celle-ci vise à faire découvrir aux participant-e-s les nouvelles possibilités de participation numérique. De plus, les workshops permettent de répondre aux questions individuelles et d'échanger ses expériences au sujet de projets déjà réalisés. Enfin, la Conférence Civic Tech s'intéresse aux conditions-cadres et aux dernières évolutions dans le domaine de la Civic Tech.

Les dernières informations sur le programme ainsi que le formulaire d’inscription sont disponibles sur www.civic-tech.ch. L’évènement aura lieu en ligne.

Envie de découvrir la multitude d’outils de Civic Tech ? La « Boîte à outils de la démocratie numérique » vous permet de trouver et d’essayer d’innombrables outils numériques.

 

Conférence easyvote « Génération X, Y, Z Vote ! »

Qu’en est-il de la participation politique des jeunes pendant la pandémie ? Comment les jeunes s’engagent-ils et elles et à qui se fient-ils et elles ? C’est cette question et de nombreuses autres que nous aborderons lors de la Conférence easyvote du 26 mai. Les résultats du Monitoring politique easyvote 2020 seront au centre de cet évènement.

L’évènement est prévu sous forme hybride : les conférences et tables rondes auront lieu sur place au Forum politique Berne en allemand et français avec traduction simultanée. La participation est gratuite pour les personnes jusqu’à 25 ans. Vous pouvez vous inscrire ici !

 

Le Jugendparlament Köniz – hier et aujourd’hui

L’année dernière, la FSPJ fêtait ses 25 ans. À cette occasion, nous nous sommes demandé : qu’est-ce qui a changé dans le monde des parlements des jeunes ? Et qu’est-ce qui n’a pas changé ? Jessica Michael et Marcel Buffat ont répondu de manière approfondie à ces questions. Jessica est une membre active du Jugendparlament Köniz, tout comme l’était Marcel il y a 20 ans.

Tandis que Jessica parle de Midnight Sports avec engouement, Marcel raconte qu’il a connu sa femme lors d’une CPJ et conseille à Jessica d’y assister au moins une fois. Vous pouvez voir l’entretien complet ici.

D’ailleurs, les ex-jeunes parlementaires ont la possibilité de rejoindre l’association des Alumni de la FSPJ. Les membres se retrouvent environ trois fois par année autour d’un apéro pour parler du bon vieux temps, s’informer des activités actuelles de la FSPJ et développer leur réseau.

 

Les jeunes se font entendre

Clara, 19 ans, de Bienne, souhaite que l’accès au système juridique ne dépende pas du revenu. Les frais de justice devraient donc être répartis de façon proportionnelle. Mattis, 17 ans, du canton de Zurich, trouve que la Confédération devrait encourager la construction de stations-services à hydrogène. De plus, l’achat d’un véhicule à hydrogène devrait faire l’objet d’une aide financière. Voilà deux des 171 souhaits recueillis sur la plateforme en ligne www.engage.ch/fr dans le cadre de la cinquième édition de la campagne « Change la Suisse ! ». Les jeunes avaient jusqu’au 21 mars pour adresser virtuellement leurs idées et leurs souhaits à la politique.

Vers les souhaits soumis

Et maintenant ? Les six plus jeunes membres du Conseil des États vont sélectionner chacun un souhait parmi toutes les idées soumises. Ils et elles vont ensuite en discuter avec les jeunes concerné-e-s et travailler ensemble à la mise en œuvre de leur souhait, qui sera introduit en politique nationale sous forme d’interventions parlementaires. Par exemple, Aneschka Berchtold a soumis son souhait « Frein au changement climatique » en 2020. La conseillère nationale Franziska Ryser a sélectionné son idée et l’a présentée au Conseil national sous la forme d’un postulat lors de la session d’automne 2020. Vous découvrirez ici toute l’histoire du souhait d’Aneschka.

Vers les souhaits ayant abouti

 

L’écart entre les genres dans le comportement électoral : un voyage dans le temps

Le dernier article de blog fait un voyage dans le temps de 1971 à aujourd’hui et se penche sur l’écart entre les hommes et les femmes en ce qui concerne le comportement de vote. Pour quels partis les femmes votaient-elles alors que les radios diffusaient Black Night de Deep Purple et que le minishort venait d’être inventé ? Nous accompagnons la famille Weber sur trois générations et nous demandons s’il y avait une différence d’orientation politique entre (jeunes) femmes et (jeunes) hommes alors et s’il y en a une aujourd’hui. Ce qui soulève encore une autre question : cette différence a-t-elle changé au cours des années ? Toutes les réponses dans l’article de blog.

Le Politlunch qui aura lieu le 14 avril de 12h15 à 13h15 sera aussi consacré à cette thématique. Nous nous réjouissons déjà de débattre avec Claude Longchamp, politologue et ancien directeur de gfs.bern, Christa Markwalder, conseillère nationale PLR, et Rahel Ruch, directrice de l’Initiative multinationales responsables.

 

Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ est le centre de compétences politiquement neutre pour la participation politique et l’éducation civique des jeunes et jeunes adultes.

Avec les offres youpa, la FSPJ soutient les parlements, conseils et commissions des jeunes en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et en encourage la création. En outre, grâce au programme easyvote et au projet engage.ch, elle renforce de manière ciblée la participation politique et l’éducation civique des jeunes. Ces derniers ont ainsi l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions. 

Le domaine Fondements de la participation politique (FPP) permet à la FSPJ de favoriser l’amélioration des conditions-cadres de participation des jeunes à la vie politique en menant des recherches, en échangeant des connaissances spécialisées et en représentant des intérêts.

Toutes ses activités sont placées sous la devise « Par les jeunes pour les jeunes ».

Updating Mars 2021

lire

s'abonner