Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ est le centre de compétences politiquement neutre pour la participation politique et l’éducation civique des jeunes et jeunes adultes.

Avec les offres youpa, la FSPJ soutient les parlements, conseils et commissions des jeunes en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et en encourage la création. En outre, grâce au programme easyvote et au projet engage.ch, elle renforce de manière ciblée la participation politique et l’éducation civique des jeunes. Ces derniers ont ainsi l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions. 

Le domaine Fondements de la participation politique (FPP) permet à la FSPJ de favoriser l’amélioration des conditions-cadres de participation des jeunes à la vie politique en menant des recherches, en échangeant des connaissances spécialisées et en représentant des intérêts.

Toutes ses activités sont placées sous la devise « Par les jeunes pour les jeunes ».

Updating Mai 2019

lire

s'abonner

Contre l’addiction au smartphone

Contributions médias 31.05.2020

20 MINUTES - Inquiète, La Voix de la diversité à déposé un dossier auprès de la Commission de jeunes du canton de Vaud, pour demander que des structures de sensibilisation et de prévention soient mises sur pied.

Une nouvelle maman pour les jeunes neuchâtelois

Contributions médias 21.05.2020

CANAL ALPHA - Reprendre un poste en pleine crise du coronavirus, ce n’est pas une situation idéale, mais c’est au moins le gage d’un démarrage en douceur. A 34 ans, Silvia Dos Santos est la nouvelle déléguée à la jeunesse de la ville de Neuchâtel, depuis le 1er mai. Son rôle est de coordonner les activités, notamment celles du parlement et du conseil des jeunes, avec tous les services de la Ville. Sauf que des activités, en ce moment, il n’y en a pas beaucoup…

Plus de 200 idées pour changer la Suisse

Communiqué de presse 14.04.2020

Les adolescent-e-s et jeunes adultes ont été plus de deux cents à déposer leurs souhaits, préoccupations et idées pour la politique nationale sur la plateforme. Les jeunes ont ainsi montré qu’ils et elles pouvaient rester actifs-ves même confiné-e-s à la maison et ainsi changer la Suisse depuis leur sofa ! Une belle preuve d’engagement dans un pays qui trouve des solutions pour faire vivre la démocratie même en temps de crise.

plus...

« Dans plusieurs domaines tels que le domaine de la santé, le salaire n’est pas proportionnel au nombre d’heures de travail fourni. »

Cette revendication d’Elodie est l’un des souhaits déposés à l’occasion de la campagne « Change la Suisse ! », qui a été proposée du 10 février au 29 mars 2020 à tou-te-s les jeunes et jeunes adultes habitant en Suisse. Actualité oblige, ce n’est pas le seul souhait à concerner les conditions de travail du personnel soignant. Parmi les domaines qui arrivent en tête des souhaits exprimés par les jeunes cette année, un quart concerne l’environnement, thème qui est suivi par la mobilité, le travail et l’éducation.

Les adolescent-e-s et jeunes adultes ont été plus de deux cents à déposer leurs souhaits, préoccupations et idées pour la politique nationale sur la plateforme. Les jeunes ont ainsi montré qu’ils et elles pouvaient rester actifs-ves même confiné-e-s à la maison et ainsi changer la Suisse depuis leur sofa ! Une belle preuve d’engagement dans un pays qui trouve des solutions pour faire vivre la démocratie même en temps de crise.

Les souhaits déposés durant cette édition ont maintenant été transmis aux treize plus jeunes conseillers-ères nationaux-ales et aux États. Les parlementaires en question choisiront leurs idées favorites parmi toutes celles récoltées et les introduiront dans la politique nationale sous forme de motions, questions ou interpellations, après en avoir discuté avec les jeunes qui les ont déposées.



Contact

  • Jonas Follonier, Responsable communication engage.ch
    jonas.follonier@dsj.ch, +41 79 645 26 87

Jeune et élu? Faisons entendre nos voix!

Contributions médias 30.03.2020

LE TEMPS - En effet, nous allons le vivre cet avenir, alors nous devons participer à le créer. Nos rêves, nos idéaux, même nos chimères devraient être les éléments centraux par lesquels les décisions sont prises, afin que nous puissions vivre dans le monde que nous souhaitons, écrit Lara Atassi, présidente du Parlement des Jeunes Genevois.

Coronavirus: Des jeunes s'activent pour les plus vulnérables

Contributions médias 25.03.2020

TRIBUNE DE GENEVE - Une équipe de bénévoles du Parlement des Jeunes Genevois sillonne le canton depuis lundi pour apporter les courses.

Change la Suisse depuis le sofa !

Communiqué de presse 23.03.2020

Tou-te-s les adolescents et jeunes adultes habitant en Suisse ont ainsi encore une semaine pour changer la Suisse depuis leur sofa, en déposant leurs souhaits sur www.engage.ch/Suisse. Tous les souhaits déposés à l’issue de la campagne « Change La Suisse ! » – plus de 180 à l’heure actuelle – seront transmis aux plus jeunes conseillers-ères nationaux-ales et aux États. Les treize parlementaires en question choisiront leurs idées favorites parmi toutes celles récoltées et les introduiront dans la politique nationale après en avoir discuté avec les jeunes qui les ont déposées.

plus...

Suite à l’annulation des votations fédérales de ce printemps et du confinement à la maison de toute la Suisse, la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes a décidé d’étendre d’une semaine sa campagne nationale « Change la Suisse ! ». Le but ? Faire continuer de vivre la démocratie directe en profitant des outils digitaux qui, eux, sont toujours à disposition de la population.

Tou-te-s les adolescents et jeunes adultes habitant en Suisse ont ainsi encore une semaine pour changer la Suisse depuis leur sofa, en déposant leurs souhaits sur www.engage.ch/Suisse. Tous les souhaits déposés à l’issue de la campagne « Change La Suisse ! » – plus de 180 à l’heure actuelle – seront transmis aux plus jeunes conseillers-ères nationaux-ales et aux États. Les treize parlementaires en question choisiront leurs idées favorites parmi toutes celles récoltées et les introduiront dans la politique nationale après en avoir discuté avec les jeunes qui les ont déposées.

En inaugurant cette semaine extra, la FSPJ souhaite donner raison à la phrase prononcée par Christian Levrat sur la RTS ce mercredi 18 mars : « la démocratie directe n’est pas un luxe permis seulement en cas de beau temps ».



Contact

  • Melanie Eberhard (DE), responsable du projet engage.ch
    melanie.eberhard@dsj.ch, (+41) 31 384 08 06