Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ est le centre de compétences politiquement neutre pour la participation politique et l’éducation civique des jeunes et jeunes adultes.

Avec les offres youpa, la FSPJ soutient les parlements, conseils et commissions des jeunes en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et en encourage la création. En outre, grâce au programme easyvote et au projet engage.ch, elle renforce de manière ciblée la participation politique et l’éducation civique des jeunes. Ces derniers ont ainsi l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions. 

Le domaine Fondements de la participation politique (FPP) permet à la FSPJ de favoriser l’amélioration des conditions-cadres de participation des jeunes à la vie politique en menant des recherches, en échangeant des connaissances spécialisées et en représentant des intérêts.

Toutes ses activités sont placées sous la devise « Par les jeunes pour les jeunes ».

Updating Mai 2019

lire

s'abonner

Des idées jeunes portées au Palais fédéral

« Change la Suisse ! » 17.06.2019

Quinze parlementaires de la nouvelle génération s’engagent à soutenir les propositions politiques émises par des jeunes dans le cadre du projet «Change la Suisse!»

Les jeunes suisses - Tout sauf apolitiques et désinteressé-e-s

Communiqué de presse 17.06.2019

Plus de 340 jeunes ont soumis leurs idées pour un avenir meilleur pour la Suisse au prin-temps 2019 dans le cadre de la campagne « Change la Suisse ! ». « Continuerons-nous à percevoir une pension de vieillesse de la LPP dans 50 ans ? » Telle est la question posée par Jaqueline Urena, 20 ans, de Zurich. Elle et 14 autres jeunes ont été choisis par les 15 plus jeunes membres du Conseil national et du Conseil des États pour mettre en œuvre leurs idées au niveau national. Aujourd'hui, celles-ci ont été présentées au public au Pa-lais fédéral.

plus...

Leur avenir semble être une grande préoccupation pour les garçons. Trois des projets sélectionnés concernent la prévoyance vieillesse. Jaqueline croit qu'il faut trouver une solution à long terme pour sa pension de vieillesse. « La solution que je propose serait de commencer à épargner pour nous-mêmes dès l'âge de 21 ans, au lieu de 25 ans (à condition d'avoir suivi une formation initiale), sous la forme de retenues salariales. » Le conseil des Etats du PLR, Damian Müller, reprend les souhaits des jeunes.

La jeune Zurichoise n'est pas la seule à penser au financement de sa pension ; Fabian Kuhn, 22 ans, a également publié son idée sur la plate-forme en ligne www.engage.ch . Il est convaincu que l'âge de la retraite doit être relevé. Mike Egger (UDC), nouvellement assermenté ce printemps, va maintenant s'occuper des préoccupations de Fabian. Immédiatement après son élection au printemps, Egger a décidé de soutenir le projet engage.ch et est motivé par l'événement d'aujourd'hui au Palais fédéral : « engage.ch nous offre, à nous politiciens, l'occasion d'entrer en contact avec les jeunes, de prendre en compte leurs souhaits et leurs idées et de les présenter au Parlement. Cela apporte créativité et dynamisme au processus politique et nous en avons absolument besoin ici à Berne. »

Certaines des solutions étaient également créatives : Nevio Paganini, 18 ans, de Coire, suggère de « boucher » le trou de l'AVS avec une taxe sur le cannabis et que tout ce qu’on a à faire est de légaliser la consommation et la vente de cannabis. Le conseiller national Fabian Molina (PS) veut défendre l'idée du jeune habitant des Grisons et apporte son intérêt sur la scène politique nationale.

Assurer l‘avenir

Les jeunes se préoccupent non seulement de financer leur avenir, mais aussi d'en faire l'expérience. L'objectif est de protéger le climat et de rendre la vie en Suisse plus durable en s'attaquant à divers problèmes environnementaux. D'une part, il s'agit de proclamer « l'urgence climatique nationale ». Olivia Koch, 17 ans, explique : « Avec ce réveil, nous demandons à l'Etat de traiter le problème climatique en priorité, car nous n'avons pas le temps éternel. Nous devons agir maintenant. L'urgence climatique doit être une déclaration politique et ne doit pas être comprise au sens juridique du terme. » Irène Kälin, Conseillère nationale des Verts, prend le souhait à sa charge. Les trois autres souhaits environnementaux suivants ont été examinés aujourd'hui au Palais fédéral :

  • « Taxation du kérosène ». Souhait soumis par Flurina Müller et sélectionné par Aline Trede (Verts).
  • « Fin des emballages en plastique ». Souhait soumis par Alisha Zaugg et sélectionné par Philippe Nantermod (PLR).
  • « Adaptation des standards de légumes en Suisse ». Souhait soumis par Carla Streit et sélectionné par Christian Imark (UDC).

Plate-forme en ligne et entretien personnel

Dans le cadre de la campagne « Change la Suisse ! », des jeunes âgés de 14 à 25 ans venant de toute la Suisse ont déposé des souhaits entre le 11 février et le 24 mars sur la plate-forme www.engage.ch. En tout, 340 souhaits ont été recueillis. Les 15 plus jeunes conseiller-ère-s nationaux-ales et aux États ont désormais chacun-e choisi un souhait et devront l’intégrer à la politique nationale par le biais, par exemple, d’interventions parlementaires ou de discussions au sein des commissions. Outre la plate-forme en ligne, la campagne nationale « Change la Suisse ! » met en avant l’échange personnel entre les jeunes et les politicien-ne-s. Cet échange a eu lieu aujourd’hui au Palais fédéral. Il s’agit déjà la troisième édition de « Change la Suisse ! ». Grâce à ce projet, la FSPJ offre aux jeunes une forme de participation qui va les chercher dans leur quotidien et qui leur facilite l’accès à la politique avec leurs propres idées.

Autres souhaits ayant été discutés aujourd’hui:

« Politique d’asile conséquente ». Souhait soumis par Daniel Hess du Canton de Bern et sélectionné par Lukas Reimann (UDC).

  • « Égalité des ressources financières lors des campagnes électorales ». Souhait soumis par Randa Aduse du Canton de Zürich et sélectionné par Mattea Meyer (PS).
  • « Articles d’hygiène », Souhait soumis par Anna Stoll du Canton de Zürich et sélectionné par Samira Marti (PS).
  • « Baisse des impôts à partir de 65 ans ». Souhait soumis par Enrique Castelar du Canton de Thurgovie et sélectionné par Diana Gutjahr (UDC).
  • « Congé paternité ». Souhait soumis par Adrijana Kaletic au Canton d’Argovie et sélectionné par Marco Romano (PDC).
  • « Aider les démunis ». Souhait soumis par Chloé Challandes du Canton de Neuchâtel et sélectionné par Cédric Wermuth (PS).
  • « Social ». Souhait soumis par Léa Vacca du Canton de Fribourg et sélectionné par Mathias Reynard (PS).
  • « Accès aux universités suisses ». Souhait soumis par Peter Boder du Canton de Bâle Campagne et sélectionné par Nadine Masshardt (PS).

Pourquoi « Change la Suisse ! » ?

Le monitoring politique d’easyvote publié à la mi-mars a mis en évidence qu’environ la moitié des sondé-e-s s’intéressaient à la politique au niveau national, et qu’ils/elles étaient même légèrement plus nombreux-ses à s’intéresser à la politique au niveau international. En outre, 44 % des étudiant-e-s questionné-e-s souhaiteraient avoir plus de possibilités pour agir à l’échelon national. Le potentiel pour un engagement politique plus important existe donc bel et bien, mais il nécessite la mise en place de nouvelles formes de participation politique. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ aimerait intégrer les jeunes dans le processus de participation politique et les toucher dans leur quotidien par le biais de différentes possibilités.


Contact

Informations

Un service civique pour sauver la démocratie locale

« Change la Suisse ! » 17.06.2019

«Devenez bénévoles!» Dans les 2212 communes que compte la Suisse, cet appel est de moins en moins entendu. Tim Bucher, un automaticien schaffhousois de 21 ans, propose d’introduire un service civique afin d’enrayer la crise de la démocratie locale en Suisse. Il est l’un des 13 lauréats du concours d’idées «Change la Suisse!»

La Chaux-de-Fonds: ils s’éclatent au Fast down du Parlement des jeunes

Contributions médias PJs 16.06.2019

Ce dimanche 16 juin, la rue Louis-Agassiz à La Chaux-de-Fonds, fermée au trafic pour l’occasion, a vu les amateurs de sports de glisse s’éclater grâce au Parlement des jeunes.

Projet national pour les élections VoteNow19

News 03.06.2019

En ce qui concerne la participation des 18–25 ans aux votations et aux élections, une tendance claire se dessine : aux élections de 2011, le taux de participation des jeunes Suisses a chuté en dessous du niveau de celles de 2003 et est resté relativement bas pour celles de 2015. Pourtant, le taux de participation de tou-te-s les citoyen-ne-s suisses croît depuis quelques décennies. Cette évolution problématique creuse considérablement l’écart entre la participation des jeunes adultes et celle de tou-te-s les citoyen-ne-s suisses. Lorsqu’il s’agit d’élections, la différence est encore plus marquée que pour les votations. Un constat préoccupant dans la mesure où les élections ont une influence importante sur la vie des jeunes électeur-trice-s. En effet, durant les quatre ans que dure leur mandat, les parlementaires prennent de nombreuses décisions pour l’avenir. Il est donc d’autant plus important que nous joignions nos forces pour renforcer le futur de la démocratie en Suisse. Vous pouvez nous y aider concrètement !...

plus...

VoteNow19 amène les jeunes aux urnes ! Le projet vise à sensibiliser, informer, motiver et mobiliser les jeunes de toute la Suisse âgé-e-s de 18 à 25 ans de façon ciblée afin qu’ils/elles participent aux élections fédérales du 20 octobre 2019. Ce projet s’inscrit dans le cadre des offres en ligne et hors ligne politiquement neutres éprouvées d’easyvote.

  • Suivez-nous / suis-nous dès juin 2019 sur Facebook, Instagram, Twitter, YouTube ou rendez-vous / rends-toi  sur notre site web easyvote.ch, pour découvrir comment contribuer au projet VoteNow19.
  • Vous êtes enseignant-e et souhaitez parler des élections avec vos élèves ? Nous vous soutenons dans l’organisation d’un polittalk dans votre établissement scolaire.
  • Vous êtes / tu es actif-ve en politique ou intéressé-e par la politique et souhaitez participer à un polittalk ? N’hésitez pas à contacter Marc Steiner !
  • Vous souhaitez soutenir easyvote en tant que partenaire médias ? N’hésitez pas à contacter Lucia Plaen !

Œuvrons ensemble pour que plus de jeunes se rendent aux urnes ! Vous avez des idées ou des suggestions ? Souhaitez-vous nous soutenir autrement ? N’hésitez pas à prendre contact avec Zoë Maire

 

Blog : Susciter l’intérêt pour la politique – grâce à l’atelier engage.ch « Vivre la politique »

FPP 28.05.2019

La politique n’atteint pas les jeunes – c’est l’une des principales déclarations issues du Moniteur politique easyvote de 2018. Parallèlement, les offres qui suscitent l’intérêt politique dans le contexte de l’école sont rares. Cette lacune est comblée par l’atelier d’engage.ch « Vivre la politique ». En automne 2018, la phase pilote de ce projet s’est déroulée dans le canton de Zurich pour le secondaire I. L’évaluation a clairement montré que le contact personnel avec les politicien-ne-s est la clé pour que les jeunes soient plus disposé-e-s à prendre des mesures politiques et pour renforcer la confiance dans la politique.

Postes vacants