CPJ à Neuchâtel : « une jeunesse libre et unie »

News 28.10.2018

Ce week-end, près de 180 jeunes issu-e-s de 34 parlements des jeunes de toute la Suisse et de l’étranger se sont retrouvés à Neuchâtel à l’occasion de la 26e Confé-rence des Parlements des Jeunes CPJ. Au programme : échanges, formations et débats politiques sous forme de Speed Debatings. Organisée par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ et le Parlement des Jeunes de la Ville de Neuchâtel (PJNE), la manifestation avait cette année pour mot d’ordre « une jeu-nesse libre et unie ».

« L'engagement politique des jeunes est extrêmement important. La démocratie, c'est la discussion et le débat, et on ne gagne pas toujours, ce qui peut être frustrant. En tant que membres des parlements de jeunes, vous donnez une voix à la jeunesse en Suisse – continuez à vous engager et à défendre vos idées, et persévérez si vos propositions ne sont pas d’emblée majoritaires. Profitez de ce week-end pour échanger, pour vous enrichir et aussi – cela n’est pas incompatible – pour vous amuser ! »C’est par ces mots que les deux conseillers aux États neuchâtelois Didier Berberat et Raphaël Comte ont ouvert la Conférence des Parlements des Jeunes CPJ, qui a eu lieu sur trois jours. Quelque 180 jeunes engagé-e-s en politique venant des trois régions linguistiques de Suisse ainsi que d’Europe se sont rencontré-e-s à Neuchâtel à l'occasion de la 26eédition de la CPJ. Un riche programme, composé de workshops, de discussions et de visites, attendait les participant-e-s. En plus de la formation, la partie conviviale a également été au rendez-vous. L’échange personnel au-delà des frontières des parlements et des cantons constitue un élément essentiel du programme du principal organisateur de la manifestation, la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ. 

Des liens au-delà des frontières

Cette année, la FSPJ a également accueilli 24 participant-e-s issu-e-s de six parlements des jeunes étrangers.Pour Patrizia Nideröst, cheffe du domaine Parlements des Jeunes de la FSPJ, « l’échange avec des jeunes venant d’autres horizons politiques et linguistiques représente un véritable enrichissement. » Esther, 17 ans, le confirme. Venue de Newcastle en Angleterre, elle a voyagé jusqu’à Neuchâtel en Suisse : « J’ai découvert un grand nombre d’idées de projets à la CPJ. Je ne connaissais pas les Speed DebatingJ’aime bien cet échange actif et quelque peu intime sur un pied d’égalité avec des politiciens et politiciennes. On ose davantage participer à la discussion que lors de tables rondes par exemple. »

Le réseautage constitue également un élément majeur de la vie politique quotidienne des 76 parlements des jeunes de Suisse et du Liechtenstein. Ainsi, début septembre, les parlements des jeunes des cantons d’Argovie, de Berne, de Bâle-Ville et de Soleure se sont réunis à l'occasion du Polittag intitulé « Bundeshaus hoch vier ».Quatre conseillers nationaux et aux États de ces cantons ont accompagné les jeunes parlementaires à travers le Palais fédéral. L’événement comprenait également différents workshops, un cours accéléré sur le lobbying ainsi qu’une table ronde. Les parlements des jeunes de la Ville de Coire et des cantons de Saint-Gall, Appenzell Rhodes-Intérieures et Appenzell Rhodes-Extérieures préparent pour leur part un Polittag similaire.

Début octobre, des jeunes issus des parlements des jeunes cantonaux de Fribourg, Schwyz, Berne, Soleure, Zurich, des Grisons, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne ont également retrouvé des représentant-e-s de jeunesses de partis lors de la première Soirée Politique de la FSPJ. Ils ont ainsi pu échanger au-delà des frontières cantonales et partisanes. Ils ont avant tout discuté de la manière concrète de conférer davantage d’importance à l’éducation civique dans les différents cantons du pays. 

Les jeunes ne s’intéressent cependant pas uniquement aux échanges politiques !Des jeunes parlementaires se sont mesurés lors des annuels PJ Games qui se sont déroulés sur un week-end. Du sport, du plaisir et une fête étaient au programme. À la CPJ également, le samedi soir était dédié à une fête commune, après une journée de dur travail lors des workshops et de discussions animées durant les Speed Debatings. 

Des formations continues proposées aux jeunes parlementaire

Grâce au soutien de la FSPJ, neuf parlements des jeunes ont pris part à la « Mission engage » cet automne. Par cette offre, la FSPJ entend aider les jeunes parlementaires à récolter les souhaits des jeunes de leur commune, de leur région ou de leur canton sur la plate-forme de participation www.engage.chen menant une campagne. Par la suite, les jeunes auront l’occasion de discuter de leurs idées avec des politiciens et politiciennes locaux lors d’un événement et de leur donner suite dans des groupes de projet mixtes. Dans le district de Nyon, par exemple, une structure artistique destinée aux jeunes des 47 communes doit voir le jour. Les jeunes apprennent à mettre en œuvre avec succès de tels projets dans des workshops notamment. À la CPJ, des collaborateur-trice-s de la FSPJ expérimenté-e-s ont donné des workshops portant par exemple sur la direction de projets, les finances, la gestion des membres et le marketing. Lors de cette conférence, la nouvelle brochure de création de la FSPJ a également été présentée. Elle doit conseiller et soutenir les jeunes ainsi que les autorités dans la création de structures durables, sous la forme de parlements des jeunes ou de conseils des jeunes, pour la participation des jeunes dans la commune, la région ou le canton. 


Damien Richard, Coprésident de la FSPJ, 076 509 91 33 (F)

Valeria Pagani, Cheffe d’équipe communication, 079 745 96 66 (D)

Postes vacants

Être informé 1x par mois

S'abonner à l'Updating
*Champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner à tout moment de la newsletter.