Les conseillers fédéraux Cassis et Parmelin rajeunis

Communiqués de presse 21.02.2018

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ a rendu visite aux conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Guy Parmelin afin de leur donner une reproduction de leur portrait rajeuni et relooké dans le cadre de la campagne youpa " Rajeunis la politique suisse ". La FSPJ a profité de cette occasion pour discuter avec eux des conditions d'encouragement de la relève en politique en Suisse. Les parlements des jeunes proposent des structures de participation pour les jeunes et encouragent l'engagement politique à long terme.

Les conseillers fédéraux n‘auraient pas pu mieux réagir en découvrant leurs portraits rajeunis offerts par la FSPJ. Avec enthousiasme, Ignazio Cassis a déclaré « ce T-shirt aurait vraiment pu m’appartenir, j’étais un grand fan de Supertramp ! ». Guy Parmelin a renchérit « ce qui m’impressionne le plus sont les tatouages – Je n'en ai aucun ! ». Les portraits « rajeunis » font partie de la campagne youpa « Rajeunis la politique suisse » avec laquelle la FSPJ souhaite sensibiliser les jeunes à l’engagement dans un parlement des jeunes. Avec humour, la campagne souligne à quel point la politique est habituellement éloignée des jeunes et invite ces derniers à s’engager davantage pour défendre leurs intérêts en politique.

Les parlements et conseils des jeunes : une forme d’encouragement éprouvée pour la relève en politique

Les parlements et conseils de jeunes sont des structures compétentes pour la participation des jeunes et offrent des opportunités attractives pour une entrée dans la politique. Les plus de 70 parlements de jeunes actuels en Suisse mènent des projets, concrétisent les revendications des jeunes et servent d’interlocuteurs pour les autorités et la politique sur les thèmes de la jeunesse. L’entrée en politique de Guy Parmelin était spécialement liée à la motivation de son entourage : « J’avais la chance d’avoir une famille et des professeurs qui m’ont transmis le goût de la politique ». Plusieurs études montrent qu’environ 10% des jeunes aimeraient s’engager dans un parlement, un conseil ou une commission des jeunes, ou dans une organisation semblable. Ignazio Cassis a expliqué « Ce qui est important, c’est que les jeunes puissent apprendre que dans un parlement, il s’agit de comprendre les autres, même si ces derniers n’ont pas la même vision qu’eux ». La culture du dialogue démocratique est, selon le directeur de la FSPJ Maurus Blumenthal, un point central au sein d’un parlement de jeunes et un but essentiel de la FSPJ. Dans le cadre de la rencontre avec les conseillers fédéraux, Monsieur Blumenthal ajoute : « Afin que le système de milice et de démocratie directe de la Suisse puisse fonctionner à long terme, il faut investir dans la relève en politique. Il faudrait, comme c’est le cas dans les domaines sportif et culturel, que la politique reçoive des mesures d’encouragement de grande envergure pour les jeunes. »

Les communes doivent s’investir pour leur relève en politique

Étant donné que presque chaque canton dispose d’un parlement des jeunes cantonal, c’est surtout aux niveaux local et régional que la FSPJ veut créer de nouvelles structures dans les prochaines années afin d’offrir à tous les jeunes la possibilité de s’engager concrètement. Les communes ont à disposition le potentiel mais aussi le besoin d’encourager la relève en politique. Il leur incombe donc de les utiliser et d’investir en leur faveur. Et cela fonctionne. A la fin du mois de janvier, le conseil communal de Heimberg (BE) a finalement donné le feu vert à l’introduction d’un conseil des jeunes, après une phase d’essai de presque quatre ans. Aujourd’hui, vendredi 23 février, l’assemblée constitutive du Consiglio Giovani Biaschesi (CGB) se tiendra au Tessin. Pour 2018, d’autres créations sont prévues, comme par exemple dans la région lucernoise du Surental, à Greifensee (ZH) ou encore dans la région Montreux-Riviera.

Clip

 

Contact

  1. Maurus Blumenthal, directeur de la FSPJ, maurus.blumenthal @ dsj.ch, +41 79 394 52 86
  2. Patrizia Nideröst, responsable Parlements des Jeunes, patrizia.nideroest @ dsj.ch, 079 482 13 87

 

Postes vacants

Être informé 1x par mois

S'abonner à l'Updating
*Champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner à tout moment de la newsletter.