Les jeunes à la conquête des conseils communaux

 

Rajeunir les salles des conseils communaux de Suisse et donner une voix aux jeunes dans leur commune – C’est l’objectif de la « Mission takeover ! » qui vise à ouvrir les portes des salles des conseils communaux aux parlements des jeunes en Suisse en 2020. Puis, le Covid-19 est arrivée et les plans ont changé. Les parlements des jeunes n’ont pas pour autant chômé. Ainsi, neuf parlements des jeunes ont participé au groupe de travail sur le projet et huit takeovers ont été mis en œuvre ou sont en cours dans différentes régions de la Suisse. Le premier takeover sera inscrit dans les livres d’histoire des PJ. Il s’est déroulé avec 16 jeunes parlementaires dans la salle du Conseil des États du Palais fédéral et était accompagné par nul autre que le président du Conseil des États Hans Stöckli.

 

Jasmin Odermatt, décembre 2020

En tant qu’année du travail de milice, 2019 a montré une fois de plus que les jeunes adultes sont trop peu représentés dans le système suisse de milice, en particulier dans les exécutifs. Il y a plusieurs raisons à cela – le manque de temps à côté des loisirs, du travail ou de la famille, la charge ou la responsabilité trop importante, le manque de connaissances sur la politique ou encore le processus de candidature sont quelques-unes de ces raisons (Derungs et Wellinger 2019 : 16). C’est pourquoi nous avons cherché la discussion avec des jeunes et des jeunes adultes et ouvert des tables rondes sur la problématique de la relève dans le système de milice à l’occasion de la Soirée Politique 2019. Une douzaine de propositions de réformes du système de milice suisse a été présentée par des jeunes politicien-ne-s et des jeunes parlementaires. En bref : les jeunes ont des idées, ils et elles ont juste besoin d’être entendu-e-s.

 

À vos marques, prêts, takeover !

Pour répondre à cela, les domaines youpa et FPP de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes ont lancé en 2020 la « Mission takeover ! ». L’objectif de ce projet est de rassembler les jeunes et les conseiller-ère-s communaux-ales de leur commune et de discuter des propositions de réformes pour le système de milice dans cette constellation. Symboliquement, les jeunes prennent la tête du conseil communal et montrent aux ancien-ne-s ce qu’ils et elles souhaitent. Ainsi, un échange direct entre les générations a lieu et les problèmes de relève dans le système de milice peuvent être abordés à la base.

Neuf parlements des jeunes se sont inscrits au groupe de travail et huit takeovers ont eu lieu dans différentes régions de la Suisse. La pandémie de Covid-19 a certes rendu la planification incertaine, mais beaucoup de travail a été fait et certaines choses ont été mises en œuvre. De Genève à Yverdon en passant par Berne et Lucerne, des takeovers sont prévus ou ont déjà eu lieu dans les communes.

 

Façonner activement la commune

Les takeovers des parlements des jeunes se déroulent en trois parties. Ils débutent par une présentation de leurs souhaits et idées pour le système de milice suisse. Qu’est-ce qui devrait changer afin que davantage de jeunes personnes se portent candidat-e-s pour le conseil communal ? Y a-t-il un manque de reconnaissance pour l’engagement bénévole ? Et les documents nécessaires à l’exercice d’une fonction devraient-ils être disponibles sous forme numérique ? Ces questions et tant d’autres peuvent être abordées par les parlements des jeunes dans une présentation au début du takeover. Suite à cela, les membres des parlements des jeunes devraient pouvoir assister à une séance du conseil communal et contribuer aux points de l’ordre du jour ou poser des questions. Enfin, un échange informel permet d’aborder d’autres questions urgentes. La « Mission takeover ! » parvient ainsi à établir un échange politique intergénérationnel au niveau communal et montre aux jeunes qu’ils et elles peuvent façonner activement la politique dans leur environnement direct.

 

Reprise par les jeunes du Conseil des États et du conseil communal de Brig-Glis

Le prélude à la « Mission takeover ! » était imposant. 16 jeunes parlementaires de toute la Suisse ont été reçu-e-s par Hans Stöckli le 7 septembre 2020 au Palais fédéral. Les jeunes ont posé des questions au président du Conseil des États et ont fait part de leurs souhaits concernant un système de milice suisse durable. A Brig-Glis également, les jeunes ont exprimé leurs idées et souhaits aux représentant-e-s de la commune, comme le vice-président Patrick Amoos. Ces deux occasions ont donné lieu à d’importantes revendications qui pourront désormais être poursuivies par les politicien-ne-s au Conseil des États et au niveau communal afin de rendre le système de milice plus attrayant pour les jeunes.

Il faut maintenant espérer que les autres parlements des jeunes motivés auront également l’occasion de « prendre la tête » du conseil communal pour une journée et d’y amener les points de vue des jeunes.

 

Pour plus de renseignements : Olivia Borer, Cheffe d'équipe Créations et soutien Parlements des Jeunes, olivia.borer @ dsj.ch

Plus d’informations : https://fr.youpa.ch/offres/projet-pj/2020-mission-takeover/

 

Littérature

Derungs, Cudrin et Dario Wellinger. 2019. PROMO 35. Politisches Engagement von jungen Erwachsenen in der Gemeindeexekutive – Analysen und Stossrichtungen. Coire : HTW Chur Verlag.