Soirée Politique 2021

La Soirée Politique 2021 appartient maintenant au passé et nous nous remémorerons un événement avec des discussions animées sur le thème des femmes en politique. Un bilan des défis identifiés, des actions proposées et des réflexions sur les formes alternatives de participation suivra dans les prochains jours.

 

Informations

Quand22 septembre 2021, 17h00-21h00, souper inclus
LieuKongresszentrum Kreuz, Berne
ProgrammeVoir ci-dessous
Public cibleJeunes parlementaires, jeunes politicien-ne-s et des autres jeunes intéressé-e-s à la politique
FraisLa participation est gratuite.
CoronavirusPlan de protection suit, un Certificat Covid est nécessaire.
InscriptionJusqu'au 15 septembre 2021 avec le formulaire sur ce site
17h00      Apéro
17h45

Mot de bienvenue

Co-présidence Fédération Suisse des Parlements des Jeunes

17h50

Discours

Zita Küng, présidente association CH2021

18h10

Perspective personnelle

Camille Marion, municipale Commune d'Avenches

18h30

Dîner et discussions avec modérateur-trice

Les participant-e-s partagent leurs points de vue sur le sujet e et identifient ensemble des champs d'action. Il y aura des tables séparées pour les discussions en allemand et en français.

Zita Küng est présidente de l'association CH2021. Sur le plan professionnel, cette juriste conseille avec "EQuality by Zita Küng" des femmes qui veulent affirmer leur influence, met au centre du débat le genre et la diversité et partage ses vastes connaissances. Elle a été la première directrice de l'ancien bureau de l'égalité des chances de la ville de Zurich et a été membre du conseil d'administration d'Unia.

Quel conseil donne-t-elle aux jeunes femmes qui aspirent à des fonctions politiques ? Et comment encourage-t-elle celles qui y réfléchissent à deux fois ?

 

 

Camille Marion est municipale des Vert-e-s à Avenches VD. Professionnellement, elle est rédactrice du Magazine ATE, dont elle est responsable de l'édition francophone. Dans son blog "Lève l'encre", elle raconte ses voyages en train.

En Suisse, seuls un quart des sièges des exécutifs communaux sont occupés par des femmes. Les jeunes femmes sont encore plus rares. Pourquoi et comment est-elle devenue municipale ? C’est ce que nous voulons savoir de Camille Marion.

 

 

Soutenu par