Communiqués de presse de la FSPJ

Tous les communiqués de presse de la FSPJ se trouvent ici. Les communiqués de presse pour easyvote se trouvent ici.

Promotion de l’innovation numérique dans la politique

Communiqués de presse 07.12.2017

La remise des prix du concours européen « Innovation in Politics Awards 2017 » a eu lieu le soir du 6 décembre à l’hôtel de ville de Vienne. Deux projets suisses se sont retrouvés en finale. La plateforme de participation engage.ch de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) avec les onze jeunes conseillers nationaux et aux États étaient nominés au concours. La FSPJ développe régulièrement de nouvelles offres innovantes pour s’adresser aux jeunes dans leur quotidien et pour les impliquer dans la politique. Pour ce faire, la fédération mise aussi bien sur des solutions numériques que sur l’entretien personnel.

plus...

Damien Richard, membre du comité de la FSPJ, et Melanie Eberhard, responsable du projet engage.ch, se sont rendus personnellement à Vienne le mercredi 6 décembre pour assister à la finale du concours « Innovation in Politics Award 2017 ». Le projet de la FSPJ engage.ch, qui s’est fait connaître dans toute la Suisse pour la première fois avec la campagne « Change la Suisse 2017 », comptait parmi les 80 finalistes sur les 589 projets politiques nominés à travers toute l’Europe.

Deux finalistes suisses dans la catégorie « Démocratie »

La plateforme de participation engage.ch a été sélectionnée par un jury composé de plus de 1000 européens lors de la finale dans la catégorie « Démocratie ». La FSPJ se réjouit beaucoup de cette nomination. Le membre du comité Damien Richard raconte avec enthousiasme la soirée d’hier : « C’est une occasion exceptionnelle pour la FSPJ que de pouvoir se mesurer en tant qu’organisation de jeunesse suisse aux autres pays européens dans le domaine de l’innovation politique. La chance de pouvoir échanger des expériences avec des pays de toute l’Europe à l’origine de projets semblables ne se présente pas tous les jours pour nous et donne lieu à de nouvelles idées. »

La responsable du projet engage.ch, Melanie Eberhard, se réjouit également de la nomination et est convaincue que la FSPJ a développé une solution pratique de CivicTech avec engage.ch : « engage.ch rassemble des personnes possédant des idées et des requêtes politiques qui ne se seraient jamais rencontrées dans un autre contexte, comme c’est le cas par exemple avec des sites comme Tinder ou Parship. engage.ch propose une possibilité de matching politique pour réunir les idées des jeunes avec les politiciens correspondants. » Le projet « Labo’vert’libéral », créé par le parti des Vert’libéraux Suisse, comptait aussi parmi les finalistes de la catégorie « Démocratie ».

Une production participative politique efficace 

Le projet engage.ch offre aux jeunes la possibilité de soumettre leurs requêtes à la politique fédérale sans devoir adhérer à un parti, et ce grâce au soutien de onze jeunes conseillers nationaux et aux États. Dans le cadre de la campagne engage « Change la Suisse », tous les jeunes résidant en Suisse âgés entre 14 et 25 ans ont pu soumettre durant cinq semaines au printemps 2017 leurs requêtes et leurs idées à la politique suisse sur la plateforme en ligne www.engage.ch. Plus de 700 idées très différentes les unes des autres et de diverses orientations politiques ont pu être récoltées dans toutes les régions linguistiques de la Suisse grâce à la production participative politique.

Les jeunes conseillers nationaux et aux États, comme Damian Müller, Lisa Mazzone, Cédric Wermuth, Marco Romano et Lukas Reimann, ont chacun sélectionné une des requêtes et ont discuté au Palais fédéral des possibilités de mise en œuvre politique avec les différents jeunes à l’origine de ces requêtes. La majorité des onze requêtes de la campagne « Change la Suisse 2017 » ont ensuite été soumises à la politique nationale par les politiciens sous la forme d’interventions parlementaires ou par le biais d’autres voies. En début de semaine, le plus jeune conseiller aux États, Damian Müller, a soumis la requête de Janik Steiner, 21 ans, sous la forme de postulat. Ce dernier demande la vérification des mesures de CivicTech pour améliorer la participation des jeunes citoyens au processus politique au niveau fédéral et la rendre plus interactive grâce à des possibilités numériques. Comme le montre le projet engage.ch, un bon lien entre la participation numérique et analogique ainsi que la volonté réelle des décideurs responsables peuvent avoir un impact important. La deuxième édition de la campagne « Change la Suisse » démarrera le 19 février 2018.

Innovation pour la promotion de la relève politique

En tant que centre de compétence pour la participation et la formation politique des jeunes, la FSPJ mise, avec ses offres visant la promotion de la relève politique, sur des approches innovantes pour familiariser les jeunes et les jeunes adultes à la politique. L’innovation numérique joue un rôle essentiel à cet égard car elle permet la création de nouvelles possibilités de participation, comme c’est le cas par exemple avec engage.ch. Pour que les offres numériques soient efficaces, il est important qu’elles aient un lien avec la politique réelle. L’entretien personnel reste encore et toujours le meilleur moteur lorsqu’il s’agit de faire changer la politique. Avec diverses offres, la FSPJ souhaite intégrer les jeunes dans les processus de participation politiques et s’adresser à eux dans leur quotidien.

L’offre « easyvote-school », lancée par la FSPJ en 2017, lie les matériels didactiques numériques sur les thèmes de votations aux tables rondes interactives en classe. L’expansion de l’offre dans le domaine de la formation politique au niveau national et le développement de nouveaux accès interactifs aux thèmes des votations et à la formation politique est prévue pour l’année 2018. Avec le projet « Speed Debating », la FSPJ a pu développer cette année une offre supplémentaire répondant aux besoins des jeunes dans le domaine de la discussion politique. Le format lancé par le Parlement des Jeunes du canton de Genève invite au flirt avec la politique. Tout comme le « Speed Dating », il s’agit d’une suite de débats brefs en rotation. Lorsque le sifflet retentit, les participants doivent changer de table et de thème.

En tant qu’organisation de jeunesse, la FSPJ est très proche des requêtes, des idées et des exigences des jeunes et des jeunes adultes en matière de politique. Ceci lui permet de créer des offres innovantes et efficaces dans le domaine de la promotion et de la participation politique des jeunes et des jeunes adultes, qui sont également appréciées par ces derniers.

 

Contact

Maurus Blumenthal, directeur de la FSPJ, maurus.blumenthal @ dsj.ch, +41 79 394 52 86

Valeria Pagani, responsable de la communication au sein de la fédération, valeria.pagani @ dsj.ch, +41 79 745 96 66

Les parlements des jeunes rajeunissent la politique suisse depuis 25 ans

Communiqués de presse 29.10.2017

Ce week-end, 200 jeunes issus de 39 parlements des jeunes de toute la Suisse et de l’étranger se sont retrouvés à Zurich pour la 25e Conférence des Parlements des Jeunes CPJ. Au programme : formations, échanges et débats politiques sous forme de Speed Debating. Dimanche, la Fédération Suisse des Par-lements des Jeunes FSPJ a présenté à l’assemblée plénière le dernier sujet de sa campagne bien con-nue « Rajeunis la politique suisse », à savoir le portrait rajeuni du conseiller fédéral Ignazio Cassis, qui prendra ses fonctions dans deux jours.

plus...

25 ans d’engagement en faveur de la politique

La 25e CPJ a été ouverte par Silvia Steiner, conseillère d'État zurichoise et présidente de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique CDIP, qui s’est adressée aux 200 jeunes engagés dans la politique réunis à cette occasion : « Votre jeune génération s’engagera au moment où elle verra que la politique est malléable et que, en se lançant, elle peut faire bouger et changer les choses. L’envie de débattre et le dialogue avec les intervenants les plus divers sont nécessaires à la démocratie. »

Le programme de cette CPJ comprenait entre autres des workshops de formation, des échanges et, bien entendu, des débats sur des thèmes politiques. Le samedi soir, les jeunes parlementaires, qu’ils soient actuellement actifs ou qu’ils l’aient été par le passé, ont fêté tous ensemble avec la FSPJ le 25e anniversaire de la CPJ. Guido Schommer, un des fondateurs de la CPJ devenu par la suite secrétaire général du PLR, revient sur la première CPJ 1993 et la décrit comme « une initiative pionnière organisée par quelques amis d’Appenzell Rhodes-Extérieures manifestement lourde de conséquences ».

L’histoire des parlements des jeunes en Suisse remonte à loin. Déjà entre les années 40 et la fin des années 70, deux vagues de parlements des jeunes ont eu lieu. Depuis le milieu des années 80, on assiste à la troisième génération de parlements des jeunes, celle qui est active aujourd’hui. En passant à 70, le nombre de parlements des jeunes et de conseils des jeunes en Suisse a doublé ces 10 dernières années.

Les jeunes aimeraient vivre la politique autrement

À la place des tables rondes plates, ce sont des Speed Debating entre jeunes parlementaires et politiciens et politiciennes qui ont été organisés lors de cette édition 2017 de la CPJ. S’apparentant au speed-dating, le Speed Debating consiste en une succession de petits débats organisés en tournus. Pour Nadine Burtscher, coprésidente du comité de la FSPJ âgée de 23 ans, les jeunes sont réellement intéressés par la politique : « Ils aimeraient simplement avoir accès à la politique d’une autre manière. Grâce aux vidéos YouTube d’easyvote, nous rapprochons les sujets soumis en votation des jeunes alors que les Speed Debating leur permettent de vivre des débats politiques autrement. »

Encouragement de la relève pour le système politique de milice 

Dans une interview, le candidat au Conseil fédéral Pierre Maudet a décrit la création du Parlement des Jeunes Genevois comme étant son « plus grand succès politique » et a déclaré : « ce début a déterminé beaucoup de ce qui a suivi ». Les 70 parlements, conseils et commissions des jeunes qui existent en Suisse cachent donc un énorme potentiel. Reto Lindegger, directeur de l’Association des Communes Suisses en est certain : « les parlements des jeunes représentent une bonne possibilité pour les communes qui aimeraient investir suffisamment tôt dans la relève politique pour le système de milice. » Alexander Omuku, conseiller communal à Épalinges (VD) et ancien président de la Commission de jeunes du canton de Vaud, en est un exemple. Pour le jeune, âgé de 19 ans, cela ne fait aucun doute : « Mes expériences dans la Commission de Jeunes et les rencontres avec d’autres jeunes engagés dans la politique m’ont motivé à me présenter au Conseil communal à l’âge de 18 ans. »

La FSPJ est également née du mouvement des parlements des jeunes. Elle a été fondée en 1995 à l’occasion de la troisième CPJ à Sarnen (OW). Au fil des ans, l’association et ses membres se sont établis comme des acteurs importants de l’encouragement à la relève politique et particulièrement pour le système politique de milice et la démocratie directe de la Suisse.

Communiqé de presse pdf

La 25e Conférence des Parlements des Jeunes battra un record de participation

Communiqués de presse 25.10.2017

Du 27 au 29 octobre, 200 jeunes venant de toute la Suisse et de l’étranger se réuniront à Zurich à l'occasion de la 25e Conférence des Parlements des Jeunes CPJ, qui aura pour slogan « Zurich bouge ». L’événement est organisé par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ et le Parlement des Jeunes du canton de Zurich. Depuis 25 ans, la CPJ est synonyme d’engagement des jeunes et encourage la relève politique en Suisse.

plus...

Le samedi soir, la CPJ célébrera son 25e anniversaire. Des politicien-ne-s locaux et fédéraux seront invités à la Conférence, notamment la conseillère nationale Doris Fiala et Filippo Leuteneger, membre de l’exécutif de la ville de Zürich. La CPJ offrira un programme varié comprenant workshops, Speed Debating sur douze thèmes politiques d’actualité ainsi que différentes excursions dans des « lieux qui bougent » de Zurich.

Communiqué de presse

De la Valteline aux « Civic Tech » - les jeunes au Palais fédéral ont tranché

Change la Suisse 12.06.2017

Rattachement de la Valteline à la Suisse, conduite accompagnée dès 16 ans ou encore amélioration du passage de l’école secondaire à l’apprentissage : voilà trois des souhaits déposés sur www.engage.ch par des jeunes en Suisse et sélectionnés par les plus jeunes conseiller-ère-s nationaux et conseiller-ère-s aux États afin qu’ils soient mis en œuvre au niveau national. C'est le projet « Change la Suisse » et la plate-forme de participation www.engage.ch de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ qui ont rendu cela possible.

plus...

Le conseiller national PDC Marco Romano déposera une intervention afin d’examiner comment garantir un prix plus avantageux des transports publics pour les jeunes. Il se chargera ainsi du souhait d’Elmonda Bajralui, 17 ans et venant de Winterthur, qui a aujourd'hui présenté son idée au public avec lui. Le conseiller national UDC Christian Imark a également participé au projet et, avec Amin Casutt, 16 ans et originaire de Coire, il aimerait vérifier si le rattachement de la Valteline à la Suisse est envisageable. Comme le montre cet exemple, à côté des questions typiques des jeunes comme un accompagnement plus étroit et un encadrement plus fort des jeunes lors du passage de l'école secondaire à l'apprentissage (déposé par Y Nhi Dao, 18 ans et venant de Wil, et sélectionné par la conseillère nationale socialiste Nadine Masshardt) et des transports publics meilleur marché pour les apprentis, des idées non conventionnelles ont également été sélectionnées.

Communiqué de presse

Les Souhaits

Vidéo Conférence de presse

Contacts pour les médias

Maurus Blumenthal

E-Mail