Nouvelle directrice à la FSPJ

News 29.01.2019

Stefanie Bosshard a repris la direction de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ au début de l’année 2019. Spécialiste du domaine de la formation, elle a auparavant travaillé durant cinq ans en tant que responsable de projets dans la politique de formation auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). C’est avec joie et en toute confiance que Stefanie Bosshard aborde ce nouveau défi de directrice de la FSPJ : « La démocratie directe en Suisse a besoin de jeunes et de jeunes adultes qui la comprennent, y participent et vivent les valeurs de la culture du débat démocratique. Avec l’équipe et les membres de la FSPJ, je m’y engage. »

plus...

La FSPJ est le centre de compétences pour la participation et la formation politiques des jeunes et jeunes adultes. Avec les offres youpa, elle soutient les parlements et conseils des jeunes (PJ) en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et encourage la création de nouveaux PJ. Les jeunes ont l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques grâce aux offres easyvote et engage.ch, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions en politique. En outre, la FSPJ encourage l’échange professionnel entre les acteurs concernés et se mobilise en faveur de meilleures conditions étatiques pour la participation politique des jeunes à tous les échelons fédéraux.

L’association a connu une remarquable croissance au cours des sept dernières années, sous la direction de Maurus Blumenthal : « Je suis fier de pouvoir transmettre une FSPJ solide, qui repose sur de très bonnes bases, mais il est temps qu’un changement ait lieu et qu’un peu de fraîcheur arrive. Stefanie Bosshard apporte de nouvelles idées et compétences ainsi qu’un nouveau réseau. Elle mettra sa patte à la FSPJ, tout comme j’ai pu le faire. »

Le bureau de l’association de jeunesse compte actuellement 48 jeunes collaborateur-trice-s (22.6 emplois à temps plein). Organisée comme une association, la FSPJ est portée par 50 parlements des jeunes, conseils des jeunes et autres organisations similaires. La direction opérationnelle est constituée d’un comité formé de neuf membres actuellement ou anciennement jeunes parlementaires âgé-e-s de 23 ans en moyenne.

Les souhaits des jeunes sont ainsi entendus en politique

News PJ 19.12.2018

Pour le projet PJ 2018 de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ, les domaines youpa et engage.ch se sont associés et ont lancé la « Mission engage ». Six parlements des jeunes ont tenu des événements de toutes sortes avec le soutien de la FSPJ. Leur objectif : récolter les souhaits des jeunes de leur région avant d’y donner suite en collaborant avec les autorités politiques à l’échelle communale ou cantonale.

plus...

 « Proposé en plus des offres de soutien habituelles de la FSPJ, le projet PJ doit permettre aux parlements des jeunes de mener un projet passionnant, couronné de succès et à forte visibilité » expliqueAndreas Zoller, chef d’équipe Créations et soutien Parlements des Jeunes.C’était déjà la deuxième fois que la FSPJ menait un projet PJ avec des parlements des jeunes (PJ). En 2018, six PJ ont participé à la « Mission engage ». Bénéficiant des différents instruments de participation d’engage.ch, les PJ ont cherché à connaître les besoins des jeunes de leur région ainsi qu’à reformuler et à développer les souhaits et idées qu’ils ont récoltés afin de les concrétiser.  

Des souhaits de la région introduits en politique

Grâce à la « Mission engage », des idées et des souhaits concrets formulés par des jeunes sur la plate-forme de participation engage.ch ont pu être récoltés. Ils ont ensuite fait l’objet d’une discussion dans leur région avec des politicien-ne-s. Ainsi sont nées des idées de mise en œuvre qui sont désormais reprises par des groupes de projet constitués de jeunes et de politicien-ne-s, et qui seront introduites en politique par le biais de postulats par exemple. Des parlements des jeunes de toutes tailles ont participé à ce projet PJ, notamment le Jugendparlement Wauwil, le Conseil des Jeunes d’Yverdon, le Jugendparlament Kanton Schaffhausen etle Conseil de jeunes du District de Nyon. Le Jugendparlament Kanton Solothurn a intégré sa « Mission engage » à sa session des jeunes annuelle. Il y a accueilli plus de 80 participant-e-s qui ont ainsi élaboré des projets à partir des idées déposées au préalable. Le Jugendparlament Kanton Zürich, pour sa part, a recueilli les souhaits des jeunes en tenant un stand à la Züspa. Pour Andreas Zoller, l'essentiel est que certaines idées puissent être reprises et, ainsi, introduites en politique. À Nyon, par exemple, un souhait sera concrétisé : le processus de votation sera traité à l'école afin de familiariser les écolier-ère-s avec les votations et les élections, et de favoriser l’éducation civique. 

Faire entendre la voix des jeunes

Dans le canton de Schaffhouse également, des souhaits portant sur des thématiques locales ont été récoltés. Pour Ruben Schwarz, membre du Jugendparlament Kanton Schaffhausen, il est particulièrement intéressant de noter que certain-e-s politicien-ne-s ainsi que l'animation jeunesse se sont montré-e-s très intéressé-e-s à s’investir pour des idées. « Nous aspirons à travailler plus étroitement avec l'animation jeunesse, et celle-ci nous a déjà offert son soutien, en particulier en nous laissant utiliser gratuitement des espaces et des locaux pour les manifestations ! »Nous verrons au cours des prochains mois comment les souhaits seront mis en œuvre. Il est extrêmement important que les idées des jeunes soient entendues et que quelque chose soit réalisée pour les jeunes citoyen-ne-s, explique Ruben Schwarz. « Mission engage nous a permis de recueillir les idées et de connaître les besoins de notre public. Désormais, nous pouvons travailler à représenter les intérêts des jeunes de notre canton en connaissance de cause. En fin de compte, faire entendre la voix des jeunes est l’une des principales tâches d’un parlement des jeunes. »


Contact : Andreas Zoller, Chef d’équipe Création et soutien Parlements des Jeunes, andreas.zoller@dsj.ch

Innovation in Politics Awards : engage.ch nominé pour la deuxième année consécutive

Medienmitteilung 14.11.2018

Le prix Innovation in Politics a été remis le samedi 17 novembre 2018 pour la deuxième fois à Vienne. Plus de 1050 Européen-ne-s ont considéré que le projet d’engage.ch mené avec les trois communes glaronnaises était très novateur. Ils ont ainsi nominé ce projet, parmi dix autres finalistes, au « Innovation in Politics Awards » dans la catégorie démocratie. Bien qu’il n’ait malheureusement pas remporté le prix, le fait qu’il ait été nominé reste un grand honneur pour la FSPJ et les communes glaronnaises, et cela montre qu’engage.ch est dans l’air du temps !

CPJ à Neuchâtel : « une jeunesse libre et unie »

News 28.10.2018

Ce week-end, près de 180 jeunes issu-e-s de 34 parlements des jeunes de toute la Suisse et de l’étranger se sont retrouvés à Neuchâtel à l’occasion de la 26e Confé-rence des Parlements des Jeunes CPJ. Au programme : échanges, formations et débats politiques sous forme de Speed Debatings. Organisée par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ et le Parlement des Jeunes de la Ville de Neuchâtel (PJNE), la manifestation avait cette année pour mot d’ordre « une jeu-nesse libre et unie ».

plus...

« L'engagement politique des jeunes est extrêmement important. La démocratie, c'est la discussion et le débat, et on ne gagne pas toujours, ce qui peut être frustrant. En tant que membres des parlements de jeunes, vous donnez une voix à la jeunesse en Suisse – continuez à vous engager et à défendre vos idées, et persévérez si vos propositions ne sont pas d’emblée majoritaires. Profitez de ce week-end pour échanger, pour vous enrichir et aussi – cela n’est pas incompatible – pour vous amuser ! »C’est par ces mots que les deux conseillers aux États neuchâtelois Didier Berberat et Raphaël Comte ont ouvert la Conférence des Parlements des Jeunes CPJ, qui a eu lieu sur trois jours. Quelque 180 jeunes engagé-e-s en politique venant des trois régions linguistiques de Suisse ainsi que d’Europe se sont rencontré-e-s à Neuchâtel à l'occasion de la 26eédition de la CPJ. Un riche programme, composé de workshops, de discussions et de visites, attendait les participant-e-s. En plus de la formation, la partie conviviale a également été au rendez-vous. L’échange personnel au-delà des frontières des parlements et des cantons constitue un élément essentiel du programme du principal organisateur de la manifestation, la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ. 

Des liens au-delà des frontières

Cette année, la FSPJ a également accueilli 24 participant-e-s issu-e-s de six parlements des jeunes étrangers.Pour Patrizia Nideröst, cheffe du domaine Parlements des Jeunes de la FSPJ, « l’échange avec des jeunes venant d’autres horizons politiques et linguistiques représente un véritable enrichissement. » Esther, 17 ans, le confirme. Venue de Newcastle en Angleterre, elle a voyagé jusqu’à Neuchâtel en Suisse : « J’ai découvert un grand nombre d’idées de projets à la CPJ. Je ne connaissais pas les Speed DebatingJ’aime bien cet échange actif et quelque peu intime sur un pied d’égalité avec des politiciens et politiciennes. On ose davantage participer à la discussion que lors de tables rondes par exemple. »

Le réseautage constitue également un élément majeur de la vie politique quotidienne des 76 parlements des jeunes de Suisse et du Liechtenstein. Ainsi, début septembre, les parlements des jeunes des cantons d’Argovie, de Berne, de Bâle-Ville et de Soleure se sont réunis à l'occasion du Polittag intitulé « Bundeshaus hoch vier ».Quatre conseillers nationaux et aux États de ces cantons ont accompagné les jeunes parlementaires à travers le Palais fédéral. L’événement comprenait également différents workshops, un cours accéléré sur le lobbying ainsi qu’une table ronde. Les parlements des jeunes de la Ville de Coire et des cantons de Saint-Gall, Appenzell Rhodes-Intérieures et Appenzell Rhodes-Extérieures préparent pour leur part un Polittag similaire.

Début octobre, des jeunes issus des parlements des jeunes cantonaux de Fribourg, Schwyz, Berne, Soleure, Zurich, des Grisons, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne ont également retrouvé des représentant-e-s de jeunesses de partis lors de la première Soirée Politique de la FSPJ. Ils ont ainsi pu échanger au-delà des frontières cantonales et partisanes. Ils ont avant tout discuté de la manière concrète de conférer davantage d’importance à l’éducation civique dans les différents cantons du pays. 

Les jeunes ne s’intéressent cependant pas uniquement aux échanges politiques !Des jeunes parlementaires se sont mesurés lors des annuels PJ Games qui se sont déroulés sur un week-end. Du sport, du plaisir et une fête étaient au programme. À la CPJ également, le samedi soir était dédié à une fête commune, après une journée de dur travail lors des workshops et de discussions animées durant les Speed Debatings. 

Des formations continues proposées aux jeunes parlementaire

Grâce au soutien de la FSPJ, neuf parlements des jeunes ont pris part à la « Mission engage » cet automne. Par cette offre, la FSPJ entend aider les jeunes parlementaires à récolter les souhaits des jeunes de leur commune, de leur région ou de leur canton sur la plate-forme de participation www.engage.chen menant une campagne. Par la suite, les jeunes auront l’occasion de discuter de leurs idées avec des politiciens et politiciennes locaux lors d’un événement et de leur donner suite dans des groupes de projet mixtes. Dans le district de Nyon, par exemple, une structure artistique destinée aux jeunes des 47 communes doit voir le jour. Les jeunes apprennent à mettre en œuvre avec succès de tels projets dans des workshops notamment. À la CPJ, des collaborateur-trice-s de la FSPJ expérimenté-e-s ont donné des workshops portant par exemple sur la direction de projets, les finances, la gestion des membres et le marketing. Lors de cette conférence, la nouvelle brochure de création de la FSPJ a également été présentée. Elle doit conseiller et soutenir les jeunes ainsi que les autorités dans la création de structures durables, sous la forme de parlements des jeunes ou de conseils des jeunes, pour la participation des jeunes dans la commune, la région ou le canton. 


Damien Richard, Coprésident de la FSPJ, 076 509 91 33 (F)

Valeria Pagani, Cheffe d’équipe communication, 079 745 96 66 (D)

Contact pour les médias

Valeria Pagani

E-Mail