Invitation mensuelle à un Politlunch de la FSPJ

FPP 03.11.2018

La participation politique bénéficie-t-elle de la numérisation ? Comment les jeunes se forgent-ils leur opinion sur les objets soumis en votation ? Voilà les sujets traités lors deux premiers Politlunches qui se sont déroulés en septembre et en octobre.

plus...

Des éléments interactifs ont permis au public de participer. Adrienne Fichter et Maximilian Stern ont ainsi tiré au sort les questions du public alors que Clau Dermont a discuté avec les participant-e-s dans une discussion tenue sous forme de fishbowl. 

Nous nous réjouissons du prochain Politlunch, intitulé « Comment créer des outils numériques visant à encourager la participation au sein des communes et des quartiers ? », qui se tiendra le 27 novembre de 13h à 14h. Abraham Bernstein, directeur de la Digital Society Initiative de l’Université de Zurich, et Corina Gredig, auteure d’un travail de Master sur les civic tech en Suisse, seront présents à l’événement.

pour s’inscrire

Blog : Comportement sélectif des jeunes adultes aux urnes

FPP 31.10.2018

En principe, les jeunes ne sont pas moins nombreux que les citoyen-ne-s plus âgés à se rendre aux urnes ; ils votent cependant plus rarement. Surtout, ils sélectionnent les objets sur lesquels ils se prononcent et les élections auxquelles ils participent. Ils se rendent aux urnes lorsque les objets les concernent directement, lorsqu’ils signifient quelque chose pour eux et qu’ils sont très médiatisés, ou tout simplement lorsqu’ils sont plus faciles à comprendre. L' article du mois d'octobre explique la manière dont les jeunes votent réellement.

Workshop sur la visualisation des données

FPP 16.10.2018

À quel niveau les jeunes se différencient-ils et elles les un-e-s des autres en ce qui concerne leur participation politique ? Qu’attendent-ils et elles de l’éducation civique ? Afin de répondre, entre autres, à ces questions au moyen de représentations graphiques, nous tiendrons les 16 et 17 novembre 2018 un workshop sur la visualisation des données avec Clau Dermont, de l’Université de Berne. Les connaissances aquises à cette occasion peuvent être utiles dans la recherche et la communication. Intéressé-e (délai d’inscription : 2 novembre 2018, langue du cours : allemand) ?

Jeunesses de partis et parlements des jeunes s’engagent en faveur d’un renforcement de l’éducation civique

FPP 06.10.2018

La Soirée Politique organisée par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ a, aujourd’hui, fourni une occasion aux parlements des jeunes cantonaux et aux jeunesses de partis d’échanger des idées dans le but de renforcer l’éducation civique. Environ 50 jeunes et jeunes adultes intéressés par la problématique se sont réunis à ces fins à Berne. Ils ont ainsi pu discuter de la manière concrète de conférer davantage d’importance à l’éducation civique dans les différents cantons du pays. Toutes les personnes présentes se sont accordées à dire qu’il était nécessaire et urgent de donner un meilleur statut à l’éducation civique dans les écoles. Le transfert de connaissances et de compétences dans ce domaine conduit les jeunes à prendre conscience de leur devoir politique de citoyen et permet de maintenir le système politique suisse à long terme.

plus...

Par leur travail en politique, les jeunesses de partis et les parlements des jeunes cantonaux s’investissent sans cesse en faveur d’un renforcement de l’éducation civique. La première Soirée Politique de la FSPJ s’est tenue le 6 octobre 2018 à Berne. Cet événement d’échange avait pour objectif de donner aux jeunes s’investissant en faveur d’une amélioration de l’éducation civique une occasion de discuter de leurs idées hors de leur propre canton ou du parti auquel ils s’identifient. Les participants et participantes ont ainsi eu la possibilité de discuter lors de tables rondes organisées durant le souper, à la suite d’exposés présentés par plusieurs oratrices issues du domaine de la recherche ou étant membres des autorités : elles ont donné un aperçu de l’évolution de l’éducation civique en Suisse (Stefanie Marolf, PHZH), de la démarche en place dans un canton bilingue (Carole Angéloz, canton de Fribourg) et de sondages d’opinion menés sur ce thème auprès de la population et en particulier auprès de jeunes (Cloé Jans, institut de recherche gfs.bern).

L’importante valeur ajoutée de l’éducation civique prouvée par la recherche

En Suisse, bien que les citoyens et citoyennes aient une grande responsabilité politique en raison du système de démocratie directe et de milice politique en place, les connaissances et les compétences politiques ne sont que relativement peu encouragées à l’école. Seuls quelques cantons offrent une éducation civique dans l’enseignement scolaire, pourtant, il est essentiel de transmettre ces connaissances et compétences afin de maintenir le système politique de Suisse sur le long terme. Encourager l’éducation civique est largement considéré comme un élément de réforme essentiel pour le système politique suisse. C’est ce que montre une étude menée en 2014 par l’institut de recherche gfs.bern. Les jeunes également accordent une grande importance à l’éducation civique. Selon le Moniteur politique easyvote 2017, deux tiers des écoliers et écolières du degré secondaire II considère l’éducation civique comme un élément central. 

Décisions encourageantes des cantons d’Argovie et du Tessin

En Suisse, ce sont avant tout les cantons qui décident de la politique éducative et, par conséquent, également de l’éducation civique. Il est dès lors indispensable de discuter avec les cantons afin que ceux-ci prennent des mesures si l’on veut renforcer l’éducation civique. Les participants et participantes à la Soirée Politique ont suivi cette approche : durant le souper offert par la fondation StrategieDialog21, les jeunes politiciens et politiciennes et les jeunes parlementaires ont discuté de la manière de renforcer l’éducation civique dans leur propre canton. Déposer des interventions parlementaires ou des initiatives populaires sont un moyen d’y parvenir. Les cantons d’Argovie et du Tessin montrent justement que c’est possible : une matière scolaire relative à l’éducation civique y a été introduite suite à la récente décision du peuple ou du gouvernement.


Contact: Maurus Blumenthal, directeur de la FSPJ, maurus.blumenthal @ dsj.ch, +41 (0)79 394 52 86