Remplacer les indemnités de chômage et faciliter l’occupation de maisons vides

« Change la Suisse ! » 11.06.2018

Ne plus verser d’indemnités de chômage mais accorder des prêts, apposer un logo sur les produits contenant de l’huile de palme ou encore faciliter l’occupation de maisons vides ; ce sont là quelques-uns des souhaits qu’ont les jeunes en Suisse. Ils ont déposé leurs idées sur www.engage.ch, dans le cadre de la campagne « Change la Suisse ! » menée au cours du printemps 2018. Les 14 parlementaires les plus jeunes ont ensuite choisi chacun-e une idée qu’ils introduiront en politique au niveau fédéral. Ils les ont présentées aujourd’hui au Palais fédéral à l’occasion d’une conférence de presse. Avec le projet engage.ch, la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ utilise le principe de production participative en politique et réunit ainsi les souhaits des jeunes et les politicien-ne-s.

plus...

La conseillère nationale UDC Diana Gutjahr a par exemple choisi l’idée de Katharina Indermuehle, 16 ans, et de sa classe de Berthoud. Elle portera l’intervention de la classe, qui demande de ne plus verser d’indemnités de chômage mais d’octroyer des prêts pour chômage, devant le parlement : « C’est très important pour moi d’aller chercher les jeunes assez tôt et qu’ils nous donnent leurs revendications. La démocratie ne vit que quand tout le monde y participe. » Le conseiller aux États PLR Damian Müller déposera pour sa part une intervention visant à examiner de quelle manière améliorer l’entrée des gymnasien-ne-s dans la vie professionnelle et si introduire un stage obligatoire pour ceux-ci serait une bonne solution. Il représente ainsi le souhait de Mirjam Bütikofer, 25 ans et habitant à Zurich, qui a aujourd’hui présenté son idée au public pour la première fois. Cette année participe également le jeune conseiller national socialiste Fabian Molina. Il représentera le souhait de Ronja Fankhauser, 18 ans et native d’Oberbütschel (BE), qui demande à ce que l’occupation de maisons vides soit facilitée. Fabian Molina, plus jeune conseiller national, a décidé de soutenir le projet engage.ch immédiatement après son élection au printemps et s’est montré très enthousiaste à l’événement organisé aujourd’hui au Palais fédéral : « engage.ch offre à tous les jeunes une super opportunité de s’intégrer politiquement. Le projet propose un pont idéal entre la politique et la jeunesse, qui peut exprimer ses idées de façon optimale. Comme l’événement de ce jour le montre, ce n’est pas les idées qui manquent. »

Plate-forme en ligne et entretien personnel

Dans le cadre de la campagne « Change la Suisse ! », des jeunes âgés de 14 à 25 ans venant de toute la Suisse ont déposé des souhaits entre le 19 février et le 25 mars sur la plate-forme www.engage.ch. En tout, 328 souhaits ont été recueillis. Les 14 plus jeunes conseiller-ère-s nationaux-ales et aux États ont désormais chacun-e choisi un souhait et devront l’intégrer à la politique nationale par le biais, par exemple, d’interventions parlementaires ou de discussions au sein des commissions. Outre la plate-forme en ligne, la campagne nationale « Change la Suisse ! » met en avant l’échange personnel entre les jeunes et les politicien-ne-s. Cet échange a eu lieu aujourd’hui au Palais fédéral. Il s’agit déjà la deuxième édition de « Change la Suisse ! » Grâce à ce projet, la FSPJ offre aux jeunes une forme de participation qui va les chercher dans leur quotidien et qui leur facilite l’accès à la politique avec leurs propres idées.

Le développement durable : le thème phare de la campagne

Les idées qui ont été retenues couvrent l’ensemble de l’échiquier politique. Cette année, l’environnement a occupé le haut de l’affiche ; quatre des souhaits sélectionnés demandent d’ailleurs à ce que la Suisse soit plus respectueuse de l’environnement. Sven Egloff, 23 ans et venant de Mellingen (AG), aimerait ainsi rendre les voitures électriques plus attrayantes en leur octroyant plus d’avantages. C’est le conseiller national PDC Marco Romano qui soutient cette idée. Corina Liebi, 23 ans et originaire d’Uetendorf (BE), demande à ce qu’il y ait moins de gaspillage alimentaire et un plus grand sens des responsabilités, et est soutenue par la conseillère nationale socialiste Nadine Masshardt. Les idées de Mattia Cucco, 18 ans, et de Yasmine Amorim-Esenli, 19 ans, de Sidres (VS) seront portées devant le parlement grâce à la conseillère nationale socialiste Rebecca Ruiz. Tous deux souhaitent que les supermarchés limitent les emballages. Le plus jeune participant à l’événement d’aujourd’hui, Milo Schefer, âgé de 16 ans et venant de Berne, demande pour sa part à ce qu’un logo soit apposé sur le devant de tous les produits contenant de l’huile de palme. La conseillère nationale verte Lisa Mazzone aidera ainsi Milo à intégrer son idée à l’agenda politique suisse. Les autres souhaits qui seront discutés au Palais fédéral sont :

  • Ancrer la neutralité de la Suisse dans la Constitution. Déposé par Luca Sprecher, de Reinach (BL), et choisi par le conseiller national UDC Lukas Reimann.
  • Aide au logement pour les personnes en formation. Déposé par Jana Steiner, de Luzein (GR), et sélectionné par la conseillère nationale socialiste Mattea Meyer.
  • Encourager la collaboration de la Poste avec des opérateurs postaux étrangers. Déposé par Valerio Paganini, de Berne, et choisi par le conseiller national PLR Philippe Nantermod.
  • Reconnaître le mariage homosexuel. Déposé par Loïc Kuhn et sélectionné par le conseiller national socialiste Mathias Reynard.
  • Encourager la pratique sportive et les clubs qui la promeuvent. Déposé par Fabian Meier et choisi par le conseiller aux États PLR Damian Müller.
  • Des trains meilleur marché pour les jeunes en formation. Déposé par Livia Wyler et Michèlle Widmer, et choisi par la conseillère nationale verte Irène Kälin.

engage.ch : aussi une plate-forme de participation pour les jeunes au niveau communal

La plate-forme de participation www.engage.ch peut également être utilisée tout au long de l’année. Grâce à la collaboration avec différentes communes, elle est également disponible au niveau local. Ainsi, les communes ont la possibilité de renforcer l’engagement des jeunes à leur niveau et d’impliquer les jeunes dans les structures communales. Elles sont soutenues dans cette entreprise par la FSPJ tout au long du processus de participation. La plate-forme en ligne est complétée par des événements engage auxquels les jeunes peuvent rencontrer des politicien-ne-s. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ, qui est à l’origine du projet, encourage également la relève en politique par le biais d’autres offres : elle soutient les 73 parlements, conseils et commissions des jeunes de Suisse et gère le programme easyvote.

 

Contact

Melanie Eberhard, responsable du projet engage.ch, melanie.eberhard @ dsj.ch, +41 79 935 50 55

Informations

Quatorze idées de jeunes soutenues par des parlementaires fédéraux

« Change la Suisse ! » 11.06.2018

Pour encourager la participation des jeunes à la politique, le projet « Change la Suisse » a récolté plus de 300 idées des 14-25 ans. Quatorze d'entre elles seront reprises par des parlementaires fédéraux.

11 juin : événement engage.ch au Palais fédéral

« Change la Suisse ! » 06.06.2018

Il est temps : les 14 conseiller-ère-s nationaux-ales et aux Etats participant à « Change la Suisse ! » ont fait leur choix ! Le lundi 11 juin, les jeunes rencontreront les politicien-ne-s au Palais fédéral et concrétiseront leurs souhaits ensemble. À 11h30-12h30, les 14 idées seront présentées au public pour la première fois lors d'une conférence de presse au centre de presse de la Confédération. Ce qui attend les jeunes et les politicien-ne-s est à voir dans le clip de l'événement de l'année passée…

14 idées jeunes arriveront au Palais fédéral le 11 juin

« Change la Suisse ! » 04.06.2018

Plus de 320 souhaits pour la politique suisse ont été déposés par des jeunes de toute la Suisse sur la plate-forme www.engage.ch dans le cadre de la campagne « Change la Suisse ! ». Les 14 souhaits et idées sélectionnés par les plus jeunes conseiller- ère-s nationaux et conseiller-ère-s aux États seront présentés au public le 11 juin à 13h00 à l’occasion de la session d’été. Au cours des prochains mois, les idées seront intégrées à la politique nationale pour être mises en œuvre.

plus...

Grâce au projet « Change la Suisse ! », il est possible, rien qu’avec une publication effectuée via un smartphone sur www.engage.ch, de présenter ses propres idées et souhaits pour l’avenir de la Suisse au Parlement. Tous les jeunes vivant en Suisse et ayant entre 14 et 25 ans ont pu déposer leurs souhaits pour la politique suisse sur la plate-forme en ligne du 19 février au 25 mars. Au cours de ces cinq semaines, plus de 320 idées différentes ont pu être recueillies aux quatre coins du pays. Les 14 plus jeunes conseiller-ère-s nationaux et conseiller-ère-s aux États ont désormais chacun-e sélectionné au moins un souhait et l’intégreront à la politique nationale par le biais d’interventions parlementaires ou de discussions dans les commissions, par exemple. Les souhaits gagnants seront présentés lors d’une conférence de presse au Centre de presse du Palais fédéral le 11 juin. Huit des 14 parlementaires participants ainsi que les jeunes dont les souhaits auront été sélectionnés présenteront leurs souhaits et idées, et se tiendront à disposition des médias pour toute question.

Rendre la politique vivante

L’objectif du projet est d’offrir aux jeunes et aux jeunes adultes une possibilité de participer qui soit simple et inédite pour qu’ils puissent s’investir en politique. Le but est également de montrer que, dans la grande politique menée à Berne aussi, chacune et chacun d’entre nous peut changer quelque chose pour autant qu’il ou elle s’engage. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ, qui est derrière ce projet, aimerait ainsi que les jeunes s’engagent de plus en plus en politique afin qu’ils puissent influer sur leur avenir. Cet objectif, la FSPJ vise à l’atteindre également grâce à d’autres activités, notamment avec le soutien qu’elle apporte à environ 70 parlements et conseils des jeunes, ainsi qu’avec le programme easyvote. Pour le conseiller national Lukas Reimann, l’un des 14 parlementaires participant au projet, l’avantage de la plate-forme ne fait aucun doute : « Grâce à engage.ch, les jeunes peuvent contribuer à leur avenir. La politique devient concrète et accessible pour toute une génération qui la voyait davantage comme un mal que comme une chance. » Pour la conseillère nationale Mattea Meyer, la force du projet réside surtout dans le fait qu’il rend la politique vivante : « Ce n’est pas quelque chose d’abstrait qu’un groupe de personnes mène à Berne. En s’engageant, chacun a la possibilité d’influencer l’avenir. De nombreux souhaits montrent clairement qu’un grand nombre de jeunes veut aujourd’hui vivre dans une société égalitaire. C’est ce qui donne du courage ! »

Postes vacants

Être informé 1x par mois

S'abonner à l'Updating
*Champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner à tout moment de la newsletter.