Exode rural

« Adieu, commune rurale ! ». C’est ce que pensent de nombreux jeunes adultes en Suisse qui tournent le dos à leur commune d’origine. Cette problématique est connue sous le nom d’exode rural. De nombreuses communes de zones rurales périphérique perdent continuellement, depuis des années, leurs habitant-e-s. Il est donc particulièrement difficile de garder les jeunes adultes dans de petits villages isolés. Cet exode représente des défis pour les communes concernées. La priorité thématique du domaine Fondements de la participation politique FPP de la FSPJ vise cette année à attirer l’attention d’un large public sur l’exode rural des jeunes en Suisse et sur les défis qui en découlent pour le système politique. Pour cela, les parcours professionnels des jeunes personnes politiquement actives qui ont fui la campagne et sont donc mobiles ainsi que ceux des personnes n’ayant pas quitté leur commune d’origine sont recueillis et rassemblés dans une « collection » de portraits. Cette collection sera complétée par des articles issus de la recherche sur la thématique de l’exode rural et sera publiée sous forme d’album photos.

Contexte

Une analyse de SRF Data montre qu’environ 200 communes, principalement dans les zones rurales périphériques, sont touchées par un recul absolu de la population. En outre, les communes rurales en général, et pas seulement dans les zones rurales périphériques, perdent leur jeune population instruite au profit des grandes villes. Les médias parlent toujours d’un cercle vicieux : en raison du manque de possibilité de formation, d’emplois, d’infrastructures ou d’offres culturelles, les jeunes sont de plus en plus attirés par la ville. Il est donc de plus en plus difficile de maintenir la vie sociale et politique dans un village ainsi que ses infrastructures, ce qui n’aide pas à retenir les jeunes. Les défis qui en résultent sont nombreux et touchent aussi le système de milice. En accord avec l’accent mis l’année dernière sur le système suisse de milice, la FSPJ consacre son projet sur l’exode rural à l’engagement bénévole en politique.

Objectifs

  • Ce projet vise à sensibiliser les acteurs de la politique, de l’administration, de la science, des médias et de la société civile à la problématique de l’exode rural en Suisse.
  • L’accent est mis sur les jeunes adultes et sur les effets de leur mobilité sur le système de milice dans les communes.

Le projet est soutenu par le Service cantonal des hautes écoles du canton du Valais, le Service de l’industrie, du commerce et du travail du canton du Valais, le service de l'économie et de l'emploi du canton de Saint-Gall, la direction de l'économie du canton Uri, le service de l'économie et de l'emploi du canton de Thurgovie, la Banque cantonale des Grisons​​​​​​​ et la Chambre de commerce et d’industrie de la Suisse centrale.

Nous sommes à la recherche d’autres soutiens financiers. Merci de contacter Nora Räss à ce sujet.

Actualités

L’album photos paraîtra en automne 2020. La Soirée Politique et une conférence sur le thème de l’exode rural sont planifiés. Lors de la Soirée Politique, des jeunes politicien-ne-s et jeunes parlementaires pourront partager leurs évaluations du phénomène et identifieront des domaines d’action. Les résultats des portraits de l’exode rural ainsi que les domaines d’actions développés lors de la Soirée Politique seront ensuite discutés lors de la conférence avec un public plus large.

 

Personne de contact

Nora Räss

E-Mail