Permettre la participation des jeunes dans les communes


En collaboration avec la Haute école de Lucerne, la FSPJ mène en 2020 et 2021 un projet de recherche intitulé « Permettre la participation des jeunes dans les communes ». Ce projet de recherche vise à mieux comprendre le travail des personnes chargées par les communes d’initier, de promouvoir et d’accompagner la participation des jeunes, par exemple les animatrices et animateurs de jeunesse ou les représentantes et représentants communaux. Des recommandations d’action pour surmonter les défis potentiels seront élaborées sur la base des résultats du projet. L’objectif est d’améliorer durablement la participation des jeunes et des jeunes adultes à la vie au sein des communes. 

Le projet a débuté en août 2020 et se terminera en septembre 2021.
 

Contexte

Selon la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant ratifiée par la Suisse en 1997, les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 18 ans ont le droit d’exprimer librement leurs opinions sur toutes les questions qui les concernent. Cela s’applique non seulement à l’école et dans le cadre de la famille, mais aussi à la commune dans laquelle vivent les enfants et les jeunes. Dans le cadre de cette obligation légale, de nombreux documents de recherche et guides ont été publiés ces dernières années, traitant de la participation des jeunes et des jeunes adultes à la vie au sein des communes. Ces publications sont principalement axées sur les souhaits et les besoins des enfants et des jeunes. Toutefois, les actrices et acteurs du processus qui permettent la participation des jeunes et des jeunes adultes à la politique communale (appelés « enabler ») ont été largement ignoré-e-s. Il s’agit, par exemple, de représentantes et représentants des autorités communales, des animateurs et animatrices enfance et jeunesse en milieu ouvert ou d’assistantes et assistants sociaux.

Le projet planifié se concentre sur ce groupe spécifique d’actrices et d’acteurs. À cet égard, la question des besoins, des attitudes et des pratiques de travail des « enabler » dans l’inclusion des jeunes et des jeunes adultes est centrale. Pour que l’intégration des jeunes et des jeunes adultes dans la commune soit durable et réussie, il est crucial de tenir également compte des personnes qui permettent la participation des jeunes. Tant qu’elles ne disposeront pas des ressources ou des bases juridiques nécessaires pour permettre l’inclusion des jeunes, elles seront incapables d’accomplir leur tâche. En outre, des attentes exagérées et des idées reçues de la part des représentantes et représentants communaux ainsi que des « enabler » eux-mêmes peuvent faire échouer les projets d’inclusion des jeunes et des jeunes adultes. Par conséquent, il existe toute une série de causes différentes chez les « enabler » de la participation des jeunes qui détermine le succès ou l’échec de tels projets. L’identification de ces facteurs permet la formulation ultérieure de recommandations concrètes pour les actrices et acteurs concerné-e-s afin qu’ils puissent anticiper les difficultés potentielles et surmonter les obstacles éventuels.
 

Objectifs

Le projet vise à apporter une contribution significative aux structures qui permettent ou facilitent la participation des jeunes et des jeunes adultes au sein des communes de Suisse.

Le projet est soutenu par l’Office fédéral des assurances sociales ainsi que par les fonds de loterie du canton de Zurich et d’Argovie.

Personne de contact

Nora Räss

E-Mail